Autopsie d'un projet : Costume de Gir

Personnage : Gir
Provenance : série animée Invader Zim
Cliente : Héloïse, 1 an et ½
Niveau de cuteness : infini + 1

 

Je sais pas si tu connais mon concours d’Halloween. C’est un concours que je fais où j’offre la fabrication d’un costume pour enfant à une personne chanceuse. Je trouve ça drôle faire des costumes pour bambin. C’est mini. C’est mignon. Et j’en fait pas souvent. Fait que je me gâte pour l’Halloween. Et j’en offre un. 🎃

Cette année, la gagnante c’est Héloïse, 1 an et½, pour qui j’ai fabriqué le costume de Gir, le petit robot hyperactif dans Invader Zim. En fait, c’est le costume de chien de Gir. Oui, oui. Je fais un costume de costume (full meta 😵).

Parce que tsé. Ben trop cute!

Gir

Alors, voici comment je l’ai monté.

Étape 1 : c'est la planif

Trouver plein images du personnage (ou un gif du personnage qui danse) pour le voir dans tous les angles. L’étudier. Choisir les techniques à utiliser. Puis, choisir les matériaux.

gir - zipper

Ici, 2 points importants : le méga zip et la grosse tête. 

Du méga zipper de même, ça se trouve pas n’importe où. Mais ça se trouve. J’achète les miens sur Ebay.

J’ai opté pour une taille 20. En passant, si tu magasines des zipper en ligne, la taille, c’est généralement, la largeur des griffes en millimètres. Fait que ouais, on parle de 2 cm de large ici. 😉

Pour la grosse tête, on ne voulait pas couvrir le visage d’Éloïse, un an et demi. Tsé. Fait que j‘ai opté pour une capuche, visage ouvert. Par contre, ça prenait une façon de faire une grosse tête carré. Prévoir des tests. 

Finalement, pour les matériaux : j’ai opté pour le polar. C’est pas trop cher. Ça donne un feeling fluffy qui match avec le style du personnage. Et ça sera assez chaud pour la fin octobre. Et pour monter la capuche mascotte-style, le polar est justement un tissu tout indiqué pour ce genre de projet (je t’explique plus loin).

Étape 2 : le patronage et les tests

Soit tu trouves le patron qui te convient, soit tu le fais. Moi, je fais mes patrons. 

Alors, pour Gir, je suis partie d’un pyjama pour avoir la taille, que j’ai modifié. 

J’ai pas fait de toile pour le suit, parce que c’était assez simple et que je savais vraiment où je m’en allais. Mais, des fois, ça peut vraiment valoir la peine de faire un montage test dans un autre tissu, histoire de t’assurer du fitting (rappelle-toi mon article sur les fondamentaux d’un costume awesome – un bon ajustement, c’est important )  

Ensuite, y’avait quelques tests à faire pour la capuche. Pour voir si l’image que j’avais en tête correspondait assez à la réalité. 

J’ai monté une cagoule de base, constaté que ma forme marchait pas pantoute. Je l’ai ajusté. Puis, j’ai fait un mock up en carton pour voir si ça avait du sens.

gir - cagoule de base
cagoule version 2
gir - mock up tete
mock up de carton (avec ben du tape pour faire tenir toutes les modifs)

En passant, une tête en styrofoam comme ça, c’est trop petit si tu travailles un projet pour adulte. Par contre, ici, c’est un assez bon format (même un poil grand).

Étape 3 : le montage

Une fois que t’es satisfait de ton patron et de tes tests, tu passe à la suite. Couper le tissu. Monter le costume.

Side note, de même… J’adore le couteau rotatif. Depuis que j’ai une planche de coupe gigantesque, je n’utilise presque plus mes ciseaux pour couper mes pièces.  🧡

Pratique. Précis. Efficace. Love it!

gir - couteau rotatif
Premièrement : le mega huge zipper.

Le zip du costume de Gir est argent. Le mien était noir… Solution : peinture en spray! J’aime ça parce que ça donne une dimension cartoon au zip vu qu’on voit encore le noir en dessous. 

Attention quand tu peintures un zip, plus t’as épais de peinture, moins ça va glisser (donc, vas-y léger).

Une fois le zipper posé, j’ai fait le montage du suit. J’ai finalement opté pour du ponte roma pour la confection des bras et des pattes, histoire d’avoir des textures différentes (J’aime ça les textures!)

gir - zipper argent
gir - onepiece
Ensuite, la forme de tête.

Donc, pour la capuche, j’ai utilisé mon patron de carton et j’ai créé ma forme en mousse d’ameublement. C’est super chouette comme matériel parce que c’est léger, moelleux et assez simple à travailler.

Par contre, ya toujours un peu de gossage et de re-sculpture. Comme mon patron était en carton et mon matériel final est 1” plus épais, faut ajuster. J’ai coupé les côtés en angles. Puis, j’ai aminci le bord du bas. Et finalement, j’ai complètement refait la pièce du top, une fois le reste bien «assis» sur la tête.

gir - foam
gir - coupe foam
gir - forme foam

Après un peu de patantage… la shape est cool. 😊

Next step : recouvrir la tête.

Tantôt, je t’ai parlé du fait que je polar c’est un cool tissu pour des mascottes. Je t’explique pourquoi :

  • C’est un tricot, donc ça s’étire assez bien.
  • Ça veut aussi dire que ça ne s’effiloche pas. Donc, tu peux l’utiliser «raw edge».
  • C’est assez épais pour qu’on perde les imperfections de la shape de base en mousse en dessous (on aime ça les matières qui pardonnent).
  • Le fluffyness du tissu (oui, oui, le fluffyness – j’assume) fait en sorte qu’on perd un peu les coutures. Ça, c’est super pratique quand t’as plein de découpes et de pinces pour ajuster ton tissu. Mais aussi quand tu finis une couture à la main… c’est moins apparent.

Tout ça fait en sorte que c’est un tissu qui se travaille vraiment bien en recouvrement. Surtout quand tu sais pas exactement où tu t’en va, que t’as pas de patron et que tu vas sûrement faire des petits ajustements en cour de route.

Honnêtement, je sais pas si ya des meilleures techniques, mais j’aime bien celle d’emballer ma pièce avec mon tissu à l’envers. Comme ça, j’épingle mes surplus de tissu en créant des pinces et je peux tout coudre à la machine. Puis, je reviens tester ma housse sur ma forme pour être certaine que ça fit. Après ça, me restait juste à assembler le recouvrement et la base de cagoule.

gir - housse tête
gir - housse tête
gir - housse tête
gir - housse tête
Et maintenant, les ajouts.

Avant de couvrir le dessus de la tête, je me suis attaqué aux oreilles. Y’avait 2 trucs important à garder en tête : 

Je voulais que les oreilles tiennent bien en l’air.
Mais je voulais aussi quelque chose de mou et souple.

J’ai donc opté pour une base en craft foam. 2 épaisseurs pour que ce soit plus solide. Mais aussi pour pouvoir replier la base, question d’avoir une assise sur la tête. J’aurais pu les laisser en eva foam (ou du moins, les primer, peinturer et tout), mais comme je voulais rester dans les mêmes textures pour les éléments noir (le ponte roma), je les ai recouvert

gir - oreille
gir - oreille
gir - oreille

J’en ai aussi profité pour préparer les yeux et la langue.

Une fois que les oreilles, les yeux et la langue étaient prêts, c’est là que j’ai tout installé et fini de recouvrir le dessus de la tête. 

Le tout se fait à la main. Rendu là, ya pas grand-chose qui rentre sous le pied de ta machine anyway. 😉

gir - finition
gir - finition
gir - finition
gir - finition
Étape 4 : les finitions

Quand le plus gros de ton costume est monté, reste les finitions, les détails, les touch-ups.

La touche finale sur le costume de Gir, c’est la grosse couture.  Je l’ai fait en laine, fil double, pour que ça soit bien visible. C’est aussi en laine que j’ai fait les pupilles et le museau. J’ai pas tellement de technique de broderie… l’important c’est que ça ait la shape voulu et que ça tienne bien.

gir - costume
gir - costume
gir - costume
gir - costume

Là, j’ai vraiment hâte de voir Héloïse dedans!   …et de partager des photos. 😉

On se reparle bientôt. 
en attendant… Keep on crafting! ✂🐙

Julie-Chantal - costumes et accessoires

Psst!  Aimerais-tu ça avoir accès à mon patron de Gir?  Si oui, fais-moi signe en commentaire. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *