Mon top 10 des outils indispensables de couture

Depuis le temps que je couds des costumes, j’ai accumulé des outils… Vraiment, beaucoup d’outils.

Honnêtement, dans mon atelier, ya des trucs qui me sont plus utiles que d’autres… Mais j’ai quand même mes basics. Tsé, les petits cossins dont je peux pas me passer. Ceux que j’utilise à peu près tout le temps. 

Voici ma liste des 10 petits trucs tout simple, qui me sauvent la vie à chaque projet couture.

Des bons ciseaux

C’est pas mal obvious. Une bonne paire de ciseaux c’est un must

Mais ya de bonnes chances que t’en veuilles plus qu’une bonne paire.

D’abord, parce que tes ciseaux à tissus, c’est pour le tissu. Et SEULEMENT pour le tissu. Fait que, mets un petit sticker dessus, averti tout le monde chez vous. Tes ciseaux à tissu c’est précieux. Ceci-dit, pas besoin d’avoir une paire à 90$ pour être heureux. Tant que tu les entretiens, ça va bien se passer.

Ensuite, tu vas sûrement vouloir une petite paire de ciseau. Aussi pour le tissu. Mais pour les détails. Parce que c’est chiant essayer de faire une petite découpe de précision avec un méga ciseau de tailleur de 12” de long. Avec un tout petit ciseau, t’es plus proche de ton projet, pis c’est plus facile d’être délicat.

Et finalement, ça te prend une paire de ciseau pour tout le reste. Parce qu’il y a un gros paquet de matériaux différent que tu vas vouloir couper (au minimum, du papier), ça te prend une paire de ciseau qui va te servir pour plein d’affaires. Ma suggestion, si t’as pas déjà une bonne paire de ciseau à n’importe quoi : va au Dollarama, pis achète-toi une paire de ciseau à tissu. Pour le tissu, sont pas vargeux… Mais ils sont awesome pour tout le reste.

Après, tu vas peut-être finir par en avoir un gros paquet, comme moi… Mais c’est pas obligatoire. Moi, je sais, j’ai une fixation.

outils indispensable - les ciseaux

Un couteau rotatif et un grand tapis de coupe

C’est certain que des ciseaux, c’est indispensable. Mais depuis que j’ai découvert le couteau rotatif*, il y a quelques années, je ca-pote. Honnêtement, je ne peux plus m’en passer. C’est certain que ça te prend aussi un bon tapis de coupe (si non, tu vas détruire ta table, tsé). Mais c’est vraiment un duo pratique.

J’aime particulièrement utiliser mon couteau rotatif pour tailler des tissus délicats. Tsé, les tissus qui bougent juste parce que tu les regardes de travers? Les voilages, les satins, les crêpes, ce genre de choses. 

outils indispensable - couteau rotatif et tapis

Ma règle transparente

Un peu comme les ciseaux, j’ai une quantité un peu excessive de règles. Mais celle que je préfère, celle dont je ne pourrais pas me passer, c’est ma règle transparente quadrillé*.

C’est super-méga pratique parce que t’as des points de repères dans tous les sens. Je m’en sers pour…

  • ajouter des valeurs de couture à un patron
  • tracer des grandes lignes parallèles sans me casser le bicycle
  • faire les tracés à angle droit

Honnêtement, c’est une règle awesome. Moi, je l’ai en cm. Mais elle existe aussi en pouce. Et j’en ai déjà vu avec les 2 (splitté moitié-moitié).

outils indispensable - règle transparente

(oui, je sais, elle est vieille et sale... c'est pasrce que je l'utilise vraiment tout le temps)

Une craie de cire

C’est mon go to pour tracer sur du tissu, mais je l’utilise souvent aussi sur certains foams, le worbla, et toutes sortes d’autres matières. J’adore les craies de cire parce que ça s’efface généralement vraiment bien. Avec la vapeur de mon fer à repasser, tout simplement. C’est donc super pratique pour faire des points de repères temporaires ou pour tester des trucs.

Attention par contre, fais toujours un test pour t’assurer que tes traces de craie partent bien pour vrai (ya quand même quelques matière sur lesquels ça marche moins bien…).

Si jamais t’en n’a pas, pis que t’aimerais tester, va chercher ton petit restant de savon dans la douche (tsé, celui qui est rendu trop petit…), pis laisse-le sécher. Et voilà! T’as une craie de cire.

outils indispensable - craie de cire

Mon fer à repasser

Rien de ben fancy. En fait, le mien c’est même un vieux machin qui date de je sais pas quand. Mais ça reste un indispensable en couture. Autant que ta machine là. Oui, oui.

C’est sûr qu’un bon fer de qualité, c’est hot. Mais mieux vaut un truc ben basic que rien pantoute. Moi, mon bon fer est mort, il y a un an. Je l’ai remplacé temporairement par un vieux truc vintage qui traînait dans le fond d’une armoire… pis je travaille encore avec celui-là un an plus tard. Comme quoi. 

Si tu veux faire une belle job, clean et bien faite, va falloir que tu repasses. Pis que tu repasses beaucoup. Ouvrir tes valeurs de couture, préparer ton biais, presser ton ourlet… name it. Tu peux juste pas passer à côté.

C’est même pas une question d’aimer ça repasser dans la vie (mon linge, je le repasse pas plus que toi), mais quand je crée un costume, ça en prend un. Absolument.

outils indispensable - fer à repasser

Des épingles à couche

Bon, en tant que cosplayer, c’est le genre de truc que t’as probablement dans ton kit de survie. Parce qu’on sait déjà que ça sauve des vies en convention.

Mais outre l’utilisation classique de mini réparation temporaire, ça sert à plein de petits trucs des épingles à couche.

Je m’en sers beaucoup pour passer un cordon ou un élastique dans une coulisse. Ou pour retourner des galons. Ça m’arrive aussi d’utiliser des épingles à couche à la place des épingles droites lors d’essayage. Genre sur le bord de la poitrine (de même tu te poke pas en enlevant le vêtement, mettons). C’est ben basic comme outil, mais c’est ben pratique.

En passant, contente-toi pas des épingle à couche du Dollarama, s’il te plait. Gâte-toi, investis 2$ de plus, pis achète des épingles de qualité. Comme ça, tu t’assures que la pointe est pas éméchée avant même de l’avoir utilisé pour la première fois.

outil indispensable - épingle de sureté

Une aiguille courbe

Si tu couds à la main, ça te prend des aiguilles. Jusque-là, c’est évident. Mais quand tu te mets à coudre des pièces plus volumineuses et des matières plus raides, c’est pas toujours simple de coudre avec une aiguille ordinaire. C’est là que l’aiguille courbe* devient ta meilleure chum. Trust me.

La forme de l’aiguille fait en sorte qu’elle ressort facilement toute seule, même si tu peux difficilement bouger ta pièce à coudre. 

Honnêtement, quand j’ai découvert les aiguilles courbes, je suis devenue tout de suite accro. Maintenant, je couds presque exclusivement avec des aiguilles courbes.

T’es pas oublié de te convertir complètement. Mais si tu couds des chapeaux, des mascottes ou des trucs avec des drôles de shapes, essaie-les. Ça vaut la peine.

outils indispensable - aiguille courbe

Ma colle en spray (of love)

Si t’es abonné à mon infolettre depuis assez longtemps, tu sais déjà que j’ai un attachement particulier pour la colle en spray*

I looove it. 

C’est une colle qui s’applique super facilement, et rapidement. Elle ne laisse pas de gros résidu, ni de croute épaisse. Elle reste flexible. Et (pis ça c’est ce que je préfère), tu peux coudre en travers sans beurrer ton aiguille. C’est magique!

Fait que je m’en sers vraiment souvent pour fixer des tissus avant de les coudre. 

  • Tu coupes ta pièce de tissu
  • T’appliques la colle
  • Tu l’installes sur ta pièce
  • Pis tu couds sans avoir peur que ça se déplace pis ça se déforme.

C’est freakin’ awesome. Je te le jure.

Son seul inconvénient, c’est qu’elle a le potentiel de se répandre où tu veux pas si tu fais pas attention. Alors, travaille dans un environnement adapté, ok?

outil indispensable - colle en spray

Du Fray Check (ou une autre marque, je suis pas regardante...)

Ça, ça sert empêcher du tissu de s’effilocher. Pis c’est ben, ben pratique. 

C’est un peu entre de la colle et du vernis et ça s’applique super simplement directement de la bouteille. 

On connaît tous déjà le truc de brûler le bout d’un ruban pour éviter qu’il s’effiloche… Mais tu fais quoi quand ton ruban est principalement en coton? Parce que tsé, ce truc là, ça marche juste pour les fibres synthétiques, qui fondent au lieu de brûler… 

Ben, c’est là que le Fray Check* deviens intéressant. C’est ben pratique aussi si tu fais un genre d’appliqué avec un tissu qui effiloche un peu (je dis un peu, parce que s’il effiloche beaucoup, change de tissus, c’est pas une bonne idée…).

Fais juste attention parce que ça peut laisser un petit cerne autour de ta pièce de tissu.

outil indispensable - fray check

Du masking tape

Si t’as lu mon article sur les 5 mini-trucs DIY pour te simplifier la vie devant ta machine à coudre, t’as déjà une bonne idée de pourquoi j’aime le masking tape. Mais, en plus de marquer des repère sur ma machine à coudre, c’est super pratique pour :

  • faire des patrons en moulage
  • retenir des pièces de façon temporaire
  • cacher des sections d’accessoires quand tu peints
  • et pour plein d’autres affaires

J’utilise beaucoup de tape de toutes sorte, mais le masking tape est définitivement celui qui me sert le plus. Je pourrais pas m’en passer.

À noter : le masking tape du Dollarama fait la job en masse pour ben des affaires. Par contre, il colle moins bien que ceux vendus en quincaillerie. C’est à prendre en considération quand tu l’utilises mettons… Pour faire un patron, paye-toi un meilleur tape que celui du Dollarama, tu seras pas déçu.

Si tu t’en sers comme cache pour une job de peinture, je te recommande fortement le Frog Tape*. Oui, il est pas mal plus cher. Mais est vraiment magique. La petite illustration sur la boîte? C’est vrai! 

outil indispensable - masking tape

Voilà! J’espère que cette petite liste t’a donné des idées pour ton atelier. 

On se reparle bientôt.
en attendant… Keep on crafting! 

🤓✂🐙


Laisse-moi un commentaire

Prends bien note que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés