La mousse d'ameublement - tsé, le stuff pour faire des mascottes

La mousse d’ameublement, celle qui sert à faire des coussins de sofa, c’est une mousse vraiment cool pour faire des costumes. Tout particulièrement pour créer des grosses formes qui restent légères.

C’est parfait pour, entre-autres, faire des mascottes et des suits de furries.  Mais aussi pour faire des faux muscles, des boobs, même des accessoires, si tu cherches à faire de quoi de moelleux.

J’ai travaillé cette mousse-là à quelques reprises dans le passé. Pour des petits projets. Pour ajouter un peu de moelleux à un costume. Mais je l’ai vraiment adopté quand j’ai fait ma première mascotte : le cosplay de Yoshi Rouge.

Pis je suis tombé en amour. C’est vraiment trippant à travailler. Et ça fait tellement des trucs sympa que tu peux pas faire autrement qu’être heureux quand tu travailles avec de la mousse d’ameublement.

Fait que, je me suis dit que je répandrais le bonheur, pis que je te ferais un petit survole de la matière. Pour que toi aussi, tu sois heureux. 😊

L'achat de matériel

C’est de la mousse d’ameublement… fait que, t’as ça dans pas mal toutes les boutiques qui vendent de quoi faire des sofas. On parle donc de Fabricville et Club Tissus. Mais aussi les autres petites boutiques de tissus qui se spécialisent dans le recouvrement.

Si t’es paresseux (ou que tu peux pas trop sortir en temps de confinement…), tu peux aussi en commander sur Amazon*. Parce qu’on aime ça quand c’est livré chez nous, right?

Les épaisseurs que j’utilise le plus, c’est le 1” (pour les structures) et le 2” (pour la section sculptée).

mousse d'ameublement

Le patronage de ta forme de base

C’est pas toujours évident de faire un patron pour des formes moins conventionnels. Une technique que j’utilise c’est de créer mon volume (j’utilise du papier, ou des retailles de tissu que j’allais jeter anyway). Puis ensuite, je fais un patron par moulage. C’est une technique super pratique pour créer un patron à partir d’une forme existante.

C’est pas super chic, mais ça fait la job pour faire tes tests.

Tu vas quand même avoir à retravailler ta forme avant d’arriver à un résultat satisfaisant. D’abord parce que le volume de base que t’as créé n’est pas toujours parfait. Mais aussi parce que ton patron ne prend pas en considération l’épaisseur de ton foam. 

Donc prévois plus de mousse, parce que tu vas gosser un peu pour arriver à la shape que tu veux. 😉

Si le bout de patronage te gonfle et que tu sais pas où tu t’en vas, j’ai un patron de tête de mascotte disponible sur ma boutique.
C’est officiellement une tête d’écureuil (c’est le patron que j’ai utilisé pour faire Conker), mais ça se transforme super facilement en tête de castor, de marmotte, ou même de chat, de souris ou d’ours… selon la façon dont tu vas sculpter le museau et les oreilles.

La coupe des pièces

La mousse d’ameublement, c’est comme pas mal n’importe quelle mousse. C’est assez facile à couper. Mais ya quand même quelques trucs à savoir. 

Tu veux pas tailler tes pièces au ciseau parce que ça fera pas une belle coupe (la tranche sera pas droite). En plus, c’est peut-être ben beau sur de la mousse ½ » ou même 1″ d’épais, mais je me vois pas trop couper de la mousse 2″ avec un ciseau…

D’un autre côté, comme c’est plutôt mou, l’exacto fonctionne pas aussi bien que sur du EVA foam. Ça marche… mais c’est pas optimal.

Personnellement, mon outil préféré pour couper le foam d’ameublement, c’est mon couteau électrique à rôti*.

À cause de la façon que ça coupe (avec les 2 lames qui bouge en va-et-vient), ça coupe aussi bien qu’un ciseau, sans écraser la mousse.  Et ça coupe plus longtemps qu’on exacto avant que la lame s’abîme trop. C’est par-fait!

L'assemblage des pièces

Maintenant que tes pièces sont taillées, tu vas vouloir les assembler. Ma colle préféré pour ça, c’est la colle contact Lepage verte. Mais j’utilise aussi pas mal la colle chaude.

Le gros intérêt de la colle chaude, c’est son instantanéité (c’est tu un mot, ça? – en tout cas, tu comprends ce que je veux dire, right?). Ça colle rapidement.

Par contre, une fois sèche, ça feel un peu croûteux, pis c’est un plus lourd. 

La colle contact Lepage verte*, elle, est moins lourde sur le costume complet. Par contre, elle est pas mal plus longue à sécher. En fait, tu vas en appliquer sur les 2 côtés à coller. Attendre. Attendre encore. Trouver que ça sèche donc pas vite. Attendre encore un peu. Et finalement assembler tes pièces. Mettons que je te suggère d’avoir plusieurs affaires à faire en même temps, histoire de pas trop avoir l’impression de perdre ton temps.

La sculpture de la mousse

Pour certains éléments, c’est plus simple de sculpter ta mousse plutôt que de faire un patron et assembler des pièces. C’est le cas pour des éléments comme le museau ou même les chaussures.

Dans ce cas-là, tu vas plutôt faire une pièce pleine (généralement 2-3 épaisseurs superposées, selon ce que tu veux faire) assez grosse pour pouvoir sculpter la forme que tu veux dedans. 

J’adore cette façon de faire. C’est plus «organique» comme technique. T’as une image en tête, mais c’est pas tellement calculé. Mon meilleur conseil c’est de toujours sculpter les 2 chaussures (ou les 2 côté du museau) en même temps si tu veux que ce soit symétrique. C’est plus facile comme ça.  

Le peaufinage des formes

Je sais que je t’ai dit que c’était pas super de tailler le foam au ciseau. Par contre, une fois que tes grosses pièces sont coupées, c’est quand même une bonne idée d’avoir des ciseaux pour peaufiner les formes. 

Attention! Je te suggère d’avoir des ciseaux consacrés à ce foam là. Parce que tu vas les abîmer rapidement en taillant dans la mousse.

C’est surtout pratique pour les sections sculptées. Mais je me sers aussi beaucoup des ciseaux pour arrondir les bords, couper des petits bouts de travers, etc.

Le recouvrement de la base

Maintenant que t’es content de ta forme, tu veux probablement la recouvrir. Je te suggère un tissu assez épais et (au moins un peu) extensible. Tu veux de quoi d’épais pour camoufler les éventuelles petites erreurs de sculpture, ou les petits dent que t’as peut-être fais dans ton foam (en tout cas, moi, j’en fais des fois). Et tu veux un tissu extensible parce que ça couvre vraiment plus simplement.

Mon tissu de choix c’est le polar. C’est assez économique. Ça se travaille plutôt facilement. Et la petite texture pelucheuse fait en sorte qu’on perd un peu les détails. Donc, moins de défaut et moins de coutures apparentes. Ce qui donne un look un peu cartoon-ish. 

Pour les furries, on va généralement plus être de la fausse fourrure. Et c’est tout aussi cool comme matière. C’est même encore plus «camouflant». Par contre, c’est un peu plus complexe à travailler (selon la longueur du poil) et c’est pas mal plus cher.

Pour bien recouvrir ta forme de foam, ya quelques techniques. Je vais te parler de celle que j’utilise le plus. C’est une méthode assez instinctive, qui demande pas de faire plein de patron.

Ce que je fais, c’est que je recouvre une section avec mon tissu. Puis je joue avec le tissu pour voir comment je peux la couvrir. 

Au besoin, je crée une pince avec ce surplus, que j’épingle. C’est un peu comme faire un patron par moulage, mais comme je travaille directement avec mon tissu, je vois tout de suite si je peux tricher et étirer mon tissu pour faire des pinces plus petites (ou carrément éviter d’en faire). Je vois tout de suite comment mon tissu se comporte sur le foam.

L'ajout des détails

Une fois que le plus gros est recouvert, il va te rester les détails de finitions… qui sont super variables d’un projet à l’autre : crête de dragon, oreilles de chien, dents d’écureuils, yeux de grenouille… T’as autant de type d’ajout que t’as de type de costume.

Rendu là, ça dépend surtout de ton projet.

Personnellement, j’utilise différents matériaux pour les bouts ajoutés.

La mousse d’ameublement reste super cool pour faire des ajouts qui reste fluffy. Mais, j’aime aussi le EVA foam pour faire des ajouts qui doivent être plus rigides. Pour les plus petits détails, j’utilise souvent la cuirette pour donner un look différent au niveau de la texture.

Le recouvrement d’une forme en mousse d’ameublement, ça se fait pas mal tout à la main. Et pour ça, ça va te prendre une bonne aiguille.

Mon type d’aiguille préféré, c’est l’aiguille courbe*. Ça va vraiment bien pour coudre sur des grosses formes. Comme tu peux pas bouger ton projet comme tu veux, l’aiguille courbe va t’aider en faisant un bout du travail pour toi. Sa forme fait en sorte qu’elle ressort plus facilement toute seule. Tu me suis?

Mais, mettons que t’as pas d’aiguille courbe… Au minimum, trouve-toi une aiguille assez longue (sans être trop grosse). Ça va faciliter ta job

Et voilà! 

Que ce soit juste pour créer un volume sur certaines sections (comme pour la cagoule de Bowser jr.) ou pour faire une structure complète (comme pour Yoshi), la mousse d’ameublement, c’est vraiment une matière intéressante à travailler. 

J’espère que ça va t’inspirer des projets sympas. Si oui, tu me feras signe. J’adore voir les projets cool du monde. 🖤

On se reparle bientôt.
en attendant… Keep on crafting! ✂🐙

Julie-Chantal - costumes et accessoires

* Liens affiliés : Ça veut dire que je reçois une petite commission sur tout achat fait via ces liens. Ceci-dit, ce sont tous des produits et outils que j’aime pour de vrai. Promis.

1 réflexion sur “La mousse d’ameublement”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

T'aimes mes trucs ?

fais partie de ma gang V.I.P

Inscris-toi ici pour recevoir mes petites astuces exclusives toutes les semaines. 🖤