Prépare ton tissu avant de commencer

À 14 ans, je suis tombé en amour avec un tissu ben weird.
Un genre de damier noir et blanc psychédélique. Quelque chose de hot, là! 😉
Je me suis empressée d’en acheter.
Puis, je me suis fait une belle paire de pantalon large.
Que j’ai porté fièrement.
Et j’ai évidemment fini par le laver…
… Et j’ai perdu 2 pouces de longueur. 😱

Si tu ne veux pas qu’il t’arrive la même chose que 14-year-old-me, lis ce qui suit.

Parce que, tu ne peux pas simplement acheter un tissu, rentrer chez vous et couper dedans. Ben, tu peux, mais ya des chances que tu aies des mauvaise surprises éventuellement…

Alors, comment (et pourquoi) on prépare ça, du tissus avant de le coudre?

De façon général, la meilleure méthode pour préparer ton tissu, c’est de le laver. 
Petite note : Il existe quelques exceptions. J’y reviendrai. 

La plupart des tissus sont montés sur un métier à tisser, right? Sur ce métier, t’as le fil de chaîne et le fil de trame. Le fil de chaîne (ton droit-fil), c’est le fil installé sur le métier, bien bien tendu. Le fil de trame, lui, passe d’un bord à l’autre (dans une navette) en croisant les fils de chaînes.

metier à tissé
Ton tissu acheté en magasin est plus large... mais le principe est le même...

📌 Avant de commencer ton projet, c’est préférable de détendre un peu ton fil de chaîne (qui était extra tendu sur le métier) en lavant ton tissu. Parce qu’il va se détendre à la longue anyway. Et ça, ça fait shrinker le tissu.

📌 Ya aussi certaines fibres qui ont tendance à rapetisser. Le coton, c’est le plus intense.

Dans mon histoire de pantalon, je n’avais pas lavé mon tissu (j’étais apparemment trop pressée de porter mon nouveau motif weird). C’était un coton. C’est pour ça que j’ai perdu autant de longueur après le lavage.

📌 Et puis, t’as aussi les apprêts. Des produits mis sur les tissus pour qu’ils restent beaux sur les tablettes (un peu comme les cires sur les fruits à l’épicerie…). C’est le cas des poly-cotons (ou permapress). Tsé, le petit tissu pas cher (genre 2,50$), offert dans un arc-en-ciel de couleurs… Ya un apprêt là-dessus. Une fois lavé, le tissu s’assouplit un peu.

📌 Finalement, ya aussi la question de la couleur. Surtout pour les teintures vives. C’est toujours mieux de laisser ton tissu se départir de son surplus de teinture, avant de te mettre à travailler avec et de te rendre compte qu’il tache… ou de laver ton vêtement fini pour qu’il déteigne sur tes autres trucs.

Personnellement, si c’est possible, je passe mon tissu dans la laveuse ET la sécheuse. Comme ça, je sais que je l’ai rapetissé au max (parce que c’est souvent la chaleur qui fait rétrécir les fibres).  Et c’est aussi parce que j’aime pas ça laisser sécher des tissus à l’air. C’est long, et je suis paresseuse… 

📌 Attention, il y a des tissus que tu ne veux pas mettre ça à la sécheuse, par contre. C’est le cas des lainages, de la soie, etc. 

📌 Et puis, ya aussi certains tissus qui ont des apprêts ou des enduits, que tu ne veux pas perdre… C’est le cas du taffetas. Si tu laves ton taffetas, il va devenir super mou (et c’est rarement le but quand on utilise du taffetas).

Un petit truc : lave ton tissu comme tu laverais ton vêtement ...

Si tu achètes un denim, tu vas probablement faire un pantalon (ou de quoi de super casual) qui va se retrouver au lavage régulièrement. Passe tout ça à la laveuse et la sécheuse.

Par contre, si on revient au taffetas, les chances sont pour que tu prévois faire un truc plus fancy que tu enverrais chez le nettoyeur anyway. Dans ce cas, ne lave pas ton tissu.

Mais qu’est-ce que je fais si je ne peux pas laver mon tissu? Tu peux juste bien repasser ton tissu avec de la vapeur. Ça va détendre les fibres, sans les abîmer. Et tout le monde va être content.

Ce que tu dois retenir, principalement, c’est que ta laveuse et ta sécheuse peuvent modifier tes tissus. Alors, aussi bien les modifier avant de travailler avec, histoire de ne pas avoir de mauvaise surprise.

Dans le doute, tu peux toujours envoyer un bout de ton tissu à la laveuse pour évaluer (achète un petit 20 cm de plus pour le test). 

tissus

Pour finir mon histoire de pantalon psychédélique… j’ai fait un genre de faux revers en tissu noir, et j’ai pu reporter mon pantalon très longtemps (sans doute au grand désespoir de mon père qui trouvait donc que je portais des drôles de trucs à l’adolescence…). 

N’oublie pas de bien préparer ton tissu la prochaine fois que tu montes un projet.

Et puis, si t’as une mauvaise surprise, rappelle-toi de mon pantalon damier noir et blanc et dis-toi qu’il y a sûrement un petit truc que tu peux faire pour réparer ta gaffe. 😉

On se reparle bientôt. 
en attendant… Keep on crafting! ✂🐙

Julie-Chantal - costumes et accessoires

P.S.   Si tu ne suivais pas trop quand je te parlais de taffetas, va jeter un coup d’oeil à mon guide des textiles.
Tu peux te le procurer gratuitement juste ici! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

T'aimes mes trucs ?

fais partie de ma gang V.I.P

Inscris-toi ici pour recevoir mes petites astuces exclusives toutes les semaines. 🖤